BMW et Harley Davidson : pour le meilleur et pour le pire?

9 April 2015 par Jean-Sébastien Poudrier

 personne n’a été surpris d’apprendre que Harley-Davidson et BMW ont eux aussi décidé de joindre leurs forces pour développer de nouveaux produits. Ils feront donc partie du groupe Worldwide Motorcycle Division qui comprend également les compagnies Motorrad et Husqvarna. Selon les dirigeants des deux entreprises, les bolides propres à chaque marque ne seront pas affectés histoire d’éviter de se mettre les puristes à dos, mais ce sont bien de nouveaux véhicules qui seront proposés d’ici quelques années.

L’idée derrière cette nouvelle alliance, c’est de partager toutes les usines des deux entreprises à travers le monde et ainsi permettre de diversifier davantage la gamme de modèles que propose BMW ou Harley-Davidson dans la catégorie des grandes routières. Les deux fabricants n’auraient donc qu’à construire une seule usine dans certains marchés éloignés, ce qui réduirait considérablement les coûts de fabrication et conséquemment, le prix des motos. C’est une bonne nouvelle pour ceux et celles qui proviennent de ces marchés où les motos de grandes marques sont plus rares, mais pour l’Amérique du Nord ou l’Europe où BMW et Harley-Davidson sont synonymes de tradition dans leur clientèle respective, ces nouveaux modèles n’augurent rien de bon.

Un indice au Québec

Qu’est-ce que le Québec peut bien avoir à faire avec BMW et Harley-Davidson? Eh bien, dans les faits, c’est ici même qu’on trouve la preuve évidente que les deux entreprises étaient sur le point de signer une quelconque entente. Campagna Motors, célèbre pour son spectaculaire T-Rex. Récemment, ce véhicule a troqué son moteur kawasaki pour une mécanique BMW de 6 cylindres. Campagna propose également un modèle propulsé par un moteur Harley-Davidson. Si les deux compagnies n’avaient pas l’intention de coopérer tôt ou tard, elles n’auraient certainement pas voulu servir à part également de fournisseur pour une entreprise québécoise. Bref, je crois que c’est là que tout a commencé.

Une moto électrique

Même si ça va à l’encontre de toute logique, Harley-Davidson investi beaucoup d’argent dans le développement de motos électriques, et ce, malgré une faible demande de la part des consommateurs. Or, BMW est maintenant rendu l’un des chefs de file en matière de voiture électrique, ce qui veut dire que Harley-Davidson pourrait profiter de l’expérience acquise par BMW dans le segment et peut-être verront nous bientôt les premières motos hybrides rechargeables faire leur entrée en production sous peu.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier