Cadillac Elmiraj : un concept sur la chaîne de production?

6 June 2014 par Jean-Sébastien Poudrier

Qu’il soit question d’attirer l’attention dans un salon de l’automobile ou bien de gagner des concours de design, d’élégance ou d’ingénierie, les constructeurs automobiles possèdent de petites équipes chargées de concevoir des véhicules qui ne verront jamais la chaîne de production et dont la courte carrière ne servira qu’à plaire aux yeux du consommateur. C’était notamment le cas de la Elmiraj, un coupé pleine grandeur présentée pour la première fois à Pebble Beach Concours d’Elegance. Elle aurait donc dû prendre sa retraite depuis quelques mois déjà, mais ce n’est pas le cas, même que GM envisage une version de production basée sur ce concept.

La Cadillac Elmarij est un coupé qui affiche les mêmes dimensions qu’une grande berline de luxe et c’est d’ailleurs dans le créneau des BMW Série 7, Audi A8 et Mercedes-Benz Classe S qu’elle évoluerait si une version de production venait à entrer sur le marché.

Des compétences techniques intéressantes

La Cadillac Elmiraj est propulsé par un V8 bi turbo dérivé du V6 qu’on trouve actuellement dans la CTS-V. Cette mécanique affiche une puissance de 500 chevaux et 500 livres-pied de couple, ce qui est largement suffisant, voire même excessif pour une voiture de 1814 kg. Longue de 5,2 mètres, large de 1.9 mètre et haute de 1.4 mètre, la Cadillac Elmiraj affiche des dimensions similaires à celles de ses ancêtres des années 70. Vous s’avez, celles qu’on appelait des « bateaux ».

Même pour un concept, la Cadillac Elmiraj s’apparente aux autres modèles de la gamme du constructeur américain sans compter que sa plate-forme – appelée Omega – a été enregistrée pour servir à un éventuel nouveau modèle de production.

Les gros canons

GM a décidément l’intention de redorer son blason dans le segment des voitures d’exception et de faire à nouveau de Cadillac la marque de luxe par excellence en Amérique du Nord. Et bien qu’il s’agit de bonnes voitures, ce n’est pas avec des ATS, CTS et XTS qu’il y arrivera. Ces dernières sont trop petites et pas assez dispendieuses. Comme on le sait déjà, Cadillac travaille actuellement sur une berline pleine grandeur, mais l’arrivée d’un coupé pleine grandeur pourrait permettre à Cadillac de jouer sur le terrain des Bentley Continental et Rolls Royce Phantom. Même si rien n’a encore été officiellement confirmé par le constructeur américain, tout est possible et GM possède les ressources nécessaires pour donner vie à un tel projet.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier