Honda veut tondre le gazon à 240 km/h

22 July 2018 par Jean-Sébastien Poudrier

Comme c’est dimanche aujourd’hui, je vous offre une nouvelle plutôt insolite qui vous fera certainement sourire. On fait souvent référence à certaines voitures Honda comme des tondeuses à gazon, une insulte que vous devrez supporter si vous vous procurez une voiture de la marque japonaise. Enfin, tout dépend de votre vision des choses, car  le constructeur japonais, lui a pris cette étiquette qu’on lui appose très au sérieux. Et c’est pour cette raison que Honda a décidé de construire un tracteur à gazon très rapide. Si rapide en fait que ce dernier a été capable d’atteindre une vitesse de pointe de plus de 240 km/h. 

En fait, ça fait plusieurs années que le constructeur japonais nous démontre l’étendue de son talent en matière de vitesse et de tracteur à gazon. C’est en 2014 que le projet a débuté avec un tracteur à gazon qui avait atteint une vitesse de 188 km/h, ce qui est déjà très rapide. En 2015, c’est un tracteur de la compagnie  viking qui a pulvérisé son propre record avec une vitesse de pointe de 216 km/h, le tout grâce à un moteur V8 Chevrolet. Néanmoins, pour 2018, le constructeur japonais voyait encore plus gros. En effet, son nouveau tracteur à gazon devrait réussir à pulvériser à nouveau ce record avec une vitesse de pointe de 240 km/h.

Ce tout nouveau tracteur à gazon n’est pas propulsé par un moteur V8 Chevrolet ni même aucun V8 d’ailleurs. Le constructeur japonais a plutôt opté pour un petit moteur turbocompressé de 4 cylindres de en linge d’une cylindrée de 1.0 litre. Ce petit moulin affiche toutefois une puissance de 189 chevaux et 85 livres-pied de couple, ce qui est énorme pour un véhicule de cette taille. Le constructeur japonais proclame d’ailleurs que son tracteur à gazon est capable d’atteindre une vitesse de pointe de 240 km/h, mais que ce dernier est aussi capable de boucler le 0-100 en moins de 3 secondes, ce qui est aussi rapide que la majorité des Ferrari et Lamborghini de ce monde.

Le tracteur à gazon sur constructeur japonais est jumelé à une boîte séquentielle à 6 rapports et il bénéficie d’un volant de course Sparco. Parmi les nombreuses modifications qu’il propose, on retrouve une plaque de protection à l’avant, des pneus plats à gomme collante un peu comme on en retrouve sur les voitures de formule 1.

Joindre l’utile à l’agréable

Le plus ironique et certainement le plus drôle dans cette histoire-là, c’est que Honda n’a pas retiré les lames de son tracteur à gazon. En fait, le constructeur japonais n’a effectué aucune modification aux éléments qui permettent à ce tracteur à gazon de faire ce pour quoi il a été conçu à la base, c’est-à-dire tondre le gazon. Eh oui, c’est littéralement possible d’activer le système de tonte même à 240 km/h. Si vous avez un terrain dont la superficie se mesure en hectare e5t non pas en pied carré, c’est exactement le genre de gadget qu’il vous faut. Néanmoins, je ne crois pas que le constructeur japonais soit prêt à vendre un tel bolide. Disons simplement que les risques d’accident seraient trop élevés. Surtout, on doit considérer le fait que ce tracteur à gazon n’offre aucune cage de protection. Bref, on comprend vite pourquoi c’est un pilote qui a dû prendre le volant du bolide afin d’atteindre la vitesse cible de 240 km/h. Le pilote en question est Jess Hawkins. On espère sérieusement que ce dernier sera capable d’atteindre la vitesse cible, ce qui permettrait de battre le record actuel de 216 km/h.

Un peu d’histoire

La course de tracteur à gazon est une discipline très sérieuse et même reconnue au Canada et aux États-Unis. Les pilotes sont très compétitifs et les bolides sont lourdement modifiés. Si vous n’avez jamais vu une course de tracteur à gazon, c’est quelque chose que je vous recommande d’aller voir, car c’est très impression. Ce genre d’évènement a généralement lors d’une fête citadine ou même durant les foires agricoles, car après tout, le tracteur à gazon n’est qu’un outil à la base.

Si le sport commence à gagner en popularité en Autralie, au Canade et au Royaume uni, ce sont les États-Unis qui restent maîtres de la course de tracteur à gazon pour l’instant. C’est d’ailleurs en 1968 que la première compétition de course de tracteur à gazon a eu lieu. Ainsi, on voit que ça ne date pas d’hier.

Ce qui rend les courses de tracteur à gazon aussi palpitant à regarder, c’est d’abord et avant tout la variété de terrain sur lesquels les coureurs peuvent s’affronter. En effet, si certaines courses ont lui sur un bitume parfait, les pilotes doivent parfois faire face à un parcours boueux, ce qui n’est pas toujours évident. Ce genre de défi nécessite bien plus que des qualités de pilote. En effet, il faut aussi un brin de folie.

Pourquoi?

Pourquoi fabrique-t-on un tracteur à gazon capable de rouler à plus de 240 km/h tout en tondant la pelouse grâce à des lames en fibre de carbone? Pourquoi faire un tracteur aussi rapide? Eh bien, la réponse est assez simple et elle se répond avec une autre question, à savoir, pourquoi pas?

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier