McLaren 570s 2019 et ses 6 éditions spéciales

23 December 2018 par Jean-Sébastien Poudrier

Jusqu’à tout récemment, Mclaren était une marque de voiture britannique surtout connue pour ses succès en Formule 1. En fait, la seule voiture qui avait véritablement marqué l’industrie de l’automobile grand public, c’était la F1, car elle fût la voiture la plus rapide du monde en 1993 lors de son arrivée sur le marché. En fait, encore aujourd’hui, la McLaren F1 reste l’une des voitures les plus rapides du monde, ce qui vous donne une idée à quel point le constructeur britannique était avancé sur le plan technologique même à l’époque. Or, avec l’arrivée de la MP4-12C en 2011, tout a changé et depuis, le constructeur a mis plus d’une dizaine de nouveaux modèles sur la route.

La voiture qui nous intéresse aujourd’hui, c’est la McLaren 570s ou comme on l’appel affectueusement dans le créneau, la «Baby Mac» puisqu’il s’agit du modèle d’entrée de gamme chez McLaren. Néanmoins, ce n’est pas ce qui empêche cette voiture d’être spéciale. D’ailleurs, depuis l’introduction sur le marché de la 570s, les ventes ont littéralement doublé chez McLaren, ce qui vous donne une idée de la popularité du modèle.

Quoi qu’il en soit, la McLaren 570s est aimée de tous et ça, le constructeur britannique en est parfaitement conscient et c’est pour cette raison qu’il a décidé d’offrir non pas 1, ni même 2, mais bien 6 éditions spéciales de sa sportive d’entrée de gamme.

MSO

McLaren Special Operation est la division de performance de la marque et c’est cette équipe qui s’est chargée de préparer chacune des voitures au grand plaisir des adeptes de la marque. Cette série d’éditions spéciales a été baptisée «courir à travers les époques» puisqu’elles représentent chacune une tranche d’histoire pour la marque. Bon, mettons un peu les choses au clair puisque de ces 6 éditions spéciales, réellement parlant, il y en a 3. Le constructeur britannique nous présente simplement le tout comme une suite logique puisque chaque couleur est offerte en version Coupe et Spider.

Muriwai

Il s’agit de la livrée bleue. Cette dernière se nomme Muriwai en l’honneur de la première course à laquelle a participé Bruce McLaren en 1952 à l’âge de 15 ans seulement. Disons que c’est ce qui lui a donné la piqure puisqu’il fondera sa propre écurie plus tard. Pour le choix des couleurs, McLaren n’a pas d’explication officielle, mais on peut certainement croire que le bleu a été choisi en référence à la mer puisque les courses de Muriwai avaient lui sur la plage à l’époque.

Gris Sarthe

Comme vous l’avez probablement deviné, on fait référence à la voiture peinte en gris foncé ici. Il s’agit de la même couleur qu’on retrouve sur la voiture qui a gagné les 24h du Mans en 1995, soit une McLaren F1 GTR LM. Pour ceux et celles qui ne le savent pas, le circuit des 24H du Mans est aussi appelé le Circuit de Sarthe et c’est pour cette raison qu’on le retrouve dans l’appellation de cette voiture qui sera certainement très prisée des collectionneurs.

Papaye

La dernière et non la moindre, Papaye, soit la voiture orange. Il ne faut pas chercher trop loin pour l’explication du nom et de la couleur ici puisque cette dernière s’appelle officiellement Papaya Orange ou Orange Papaye. Si on s’imagine tous une Ferrari peinte en rouge et une Lamborghini peinte en jaune, chez McLaren, la couleur type, c’est le Orange Papaye. En fait, c’était une couleur très populaire dans les années 60 et 70. Quasiment toutes les voitures de course de la marque ont arboré ces couleurs à l’époque et c’est ce qui la rend si spéciale. En fait, encore aujourd’hui, c’est l’une des couleurs les plus populaires chez les acheteurs.

Des petits extras

La couleur n’est pas la seule particularité de ces voitures. Elles sont toutes dotées de petites améliorations sur le plan technique comme de superbes jantes à 10 rayons, un aileron arrière spécialement conçu pour cette édition ainsi qu’un système d’échappement en titane, ce qui améliore considérablement la sonorité de cette voiture légendaire. Peu importe la couleur pour laquelle vous optez, vous avez droit à des bandes de courses qui représentent toutes les couleurs de cette édition spéciale.

Sous le capot de chacune des voitures, on retrouve la mécanique standard du modèle, soit un V8 biturbo de 3.8 litres qui affiche une puissance de 562 chevaux et 443 livres-pied de couple. Ce dernier permet au bolide du constructeur britannique de boucler le 0-100 en moins de 3.2 secondes en plus d’atteindre une vitesse de pointe de 328 km/h.

Si ces éditions spéciales vous intéressent, sachez que vous devrez entrer en contact avec le distributeur McLaren de Beverly Hills, car c’est ce dernier qui les a commandés. Il n’est pas clair quant à la disponibilité des voitures puisque certains exemplaires semblent avoir déjà été vendus avant même leur arrivée. Néanmoins, si vous en avez les moyens et que vous êtes à la recherche d’une voiture véritablement spéciale, vous avez l’embarra du choix. Personnellement, j’opterais pour Papaye en version Spider et vous?

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier