McLaren 720S 2018

31 January 2017 par Jean-Sébastien Poudrier

Dévoilée à l’avance sur Instagram

McLaren est une marque qui a longtemps été reconnue pour sa légendaire F1 dont la production dépasse pourtant à peine les 100 unités. Le bolide en question n’est rien de moins que la voiture la plus rapide et la plus dispendieuse de son époque. Sans compter que ses performances étaient à couper le souffle dans les années 90. McLaren a longtemps compté sur le succès de sa F1 ce qui l’a même amené à collaborer avec des constructeurs comme Mercedes-Benz dans des projets plus fous les uns que les autres. Néanmoins, les hauts dirigeants de l’entreprise on prit une décision importante en 2011, une décision qui a permis à la marque de redorer son blason.

La McLaren MP4-12C est arrivée sur le marché en 2011 et même si cette dernière a quitté la gamme de la marque en 2014, elle a démontré que McLaren pouvait construire une voiture sportive “abordable” en “grande” quantité. Le succès de la MP4-12C a permis à la famille McLaren de s’agrandir et c’est ainsi que la P1 a fait son entrée en scène en 2013. Encore aujourd’hui, la McLaren P1 est une référence et c’est l’une des trois voitures sportives les plus respectables du monde. Elle fait d’ailleurs partie d’une toute nouvelle classe de voiture sportive. Eh oui, on ne parle plus simplement de “supercar”, mais bien de “hypercar” un titre réservé aux bolides les plus extrêmes et perfectionnés qui soit. Bien sûr, ce genre de jouet est produit en édition limitée et sa fourchette de prix a de quoi effrayer même un millionnaire. Revenons donc à nos moutons avec la suite des évènements. Suivant le retrait de la MP4-12C, McLaren a présenté la 650S. Et trois autres modèles sont arrivés sur le marché entre temps, soit les 675LT, 570S et 540C. Et voilà qu’aujourd’hui, le constructeur britannique nous présente une nouvelle voiture à travers son compte Instragram alors que cette dernière devait nous être présentée au Salon International de l’Automobile de Genève dans quelques semaines.

1 Super Series_Monocage II

720S

Il est encore trop tôt pour savoir le nombre de cylindres qu’aura le moulin de la McLaren 720s, mais il y a une chose dont on peut être certain, c’est que la voiture affichera une puissance de 720 chevaux. Si vous vous demandez comment je peux en être si sûr, c’est bien simple, la marque britannique nous a habitués à une formule assez directe entre le nom de ses voitures et le nombre de chevaux qu’elles proposent. Si on se base sur ce principe la McLaren, 720s fera 720 chevaux, ce qui promet énormément et me permet également de spéculer sur le genre de motorisation dont elle pourrait être équipée. Il faut dire que le constructeur britannique est plutôt conservateur dans ce créneau et il y a de fortes chances pour que l’on retrouve sous le capot de la 720s le même V8 de 3.8 litres turbocompressés utilisés pour la 540c, la 570s, la 650s et la 675LT. Certes, quelques nouveaux composants mécaniques, une augmentation de la compression et le tour est joués, les 720 chevaux sont facilement atteignables avec le V8 de 3.8 litres. En revanche, j’espère bien que le constructeur britannique osera faire les choses de manière différente avec la 720s et que cette dernière propose une mécanique totalement différente de celle que proposent ses consœurs. Par exemple, suivant ses collaborations avec Mercedes-Benz par le passé, le constructeur britannique aurait bien les moyens de mettre les mains sur un imposant V12  qu’on sait très bien capable de produire plus de 700 chevaux.

Dévoilée à l'avance sur Instagram

Un joli coup de crayon

Si vous êtes un adepte d’automobile et que vous connaissez bien les marques de grand prestige, vous aurez probablement remarqué que la McLaren 720s ressemble beaucoup à l’actuelle Pagani Huayra. Cette dernière emprunte d’ailleurs sa mécanique à Mercedes-Benz qui a déjà collaboré de nombreuses fois avec McLaren. Et comme par hasard, la Pagani Huayra est propulsée par un V12 de 6.0 litres développant 750 chevaux, un chiffre drôlement proche de celui que propose McLaren avec sa 720s. Néanmoins, il est d’abord important de souligner que la silhouette de la McLaren 720s est différente de celles de ses sœurs et je souligne l’effort de la part du constructeur britannique à ce sujet. La 720s propose assez d’éléments typiques de la marque pour qu’on sache qu’il s’agit d’une McLaren, mais elle affiche un caractère bien à elle.

On en sait encore bien peu sur la nouvelle sportive de McLaren, mais l’une des photos dévoilées sur Instagram nous révèle que la 720s sera constituée d’une structure monocoque en fibre de carbone. Ce genre de châssis est à la fois très rigide et léger, ce qui permet d’obtenir de meilleure performance sans devoir augmenter la puissance et réduire le poids ailleurs. En revanche, ça coute très cher à produire et c’est ce qui me donne l’impression que l’étiquette de prix de la 720s sera moins alléchante que celui des autres modèles. Par contre, si McLaren reste raisonnable, la 720s risque de bien se vendre. Sa fabrication sur le plan technique et les performances qu’elles annoncent est digne de voitures comme la Ferrari F12 et la Lamborghini Aventador, une catégorie où McLaren ne s’était pas encore aventuré. Donc, à mon avis, tant et aussi longtemps que le constructeur britannique reste dans cette fourchette de prix 400 000$ – 700 000$, son nouveau bolide se vendra à merveille.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier