Mercedes-Benz AMG : 4 roues motrices seulement


Il fût une époque où ce qui était considéré comme la voiture sportive par excellence, c’était un bolide doté d’un énorme moteur, une transmission manuelle et 2 roues motrices arrières. Néanmoins, les choses ont beaucoup évolué depuis et la majorité des acheteurs consultes les fiches techniques des véhicules avant de passé à l’achat, ce qui veut dire que les constructeurs ne peuvent plus uniquement compter sur leur réputation seul et ils se doivent d’offrir des produits compétitifs à tous les niveaux.

Suivant cette tendance, les constructeurs le plus pointilleux et novateur ont décidé de miser sur une combinaison bien différente. Maintenant, ce qui plait aux acheteurs, ce sont des motorisations plus modestes en cylindrée, mais combinées à une quelconque forme de suralimentation, des transmissions automatiques et bien entendu, 4 roues motrices, car c’est ce qui permet de départ fulgurant, mais aussi une adhérence maximale sur la piste ou lorsque les conditions routières sont moins bonnes.

AMG a compris le message

Mercedes-Benz et plus particulier AMG, sa division de performance, sont très conscients de la réalité de leur clientèle et c’est pourquoi ils ont pris la décision que tous les véhicules signés AMG laisserait tomber les systèmes à 2 roues motrices arrière pour passer à au rouage intégral, et ce, sans exception. C’est peut-être un peu radical et certains puristes n’en seront pas ravis, mais c’est la chose à faire si Mercedes AMG veut rester au sommet dans ce segment.

Il faut dire que la majorité des véhicules évoluant sous la bannière AMG à l’heure actuelle offre un rouage intégral, mais il y avait tout de même certaines exceptions comme c’est le cas de la légendaire AMGT GT ainsi que la classique C63 AMG. Ces 2 voitures devront ainsi dire au revoir à leur configuration à roues motrices arrière pour accueillir un tout nouveau rouage intégral 4matic.

Cette décision n’a pas toutefois été prise sur un coup de tête pour épater la galerie ou pour terroriser la compétions. Mercedes-Benz n’a fait que constater les faits dans les dernières années. La Classe E 63 AMG a été déjà été offerte en version à 2 roues motrices arrières et en version à rouage intégral. À cette époque, 90% des acheteurs optaient pour le modèle à rouage intégral, ce qui a certainement mis la puce à l’oreille au constructeur allemand. Maintenant, est-ce qu’on peut dire que Mercedes-Benz va perdre 10% de ses ventes?? Personnellement, je ne crois pas que ça sera le cas puisque le 10% qui optait pour le modèle à 2 roues motrices arrière trouvera le même plaisir de conduite dans les versions à rouage intégral.

Mercedes-Benz a effectué de nombreux changements dans sa gamme AMG depuis quelques années et certaines décisions lui ont permis de figurer au sommet de son segment en matière de véhicule de performance. On retrouve maintenant des véhicules AMG avec des moteurs de 6 et même de 4 cylindres, ce qui aurait tout simplement été impensable il y a 10 ans, mais aujourd’hui, c’est le cas et ça fonctionne très bien pour Mercedes-Benz. Les acheteurs ont compris que Mercedes-AMG, c’est bien plus qu’un gros moteur qui permet à une voiture d’aller vite en ligne droite. En fait, la majorité des VUS de la gamme du constructeur allemand sont aussi offerts en version AMG et les performances de ces derniers ont de quoi effrayer bien des voitures sportives.

L’une des plus grandes innovations de la marque dans son histoire récente, c’est l’avènement du moteur V8 de 4.0 litres. Ce dernier est accompagné de 2 turbocompresseurs et il va remplacer la majorité des V8 de 5.5 et 6.3 litres. Sans parler du classique V12 de 6.0 litres qui est lui aussi amené à prendre sa retraite dans les prochains mois.

AMG

Pour la majorité des gens, AMG, ce n’est que la division sportive de la marque, mais il faut savoir que l’histoire de ses 3 lettres est bien plus intéressante que ça puisque c’est en 1999 que AMG s’est joint à Mercedes-Benz de manière officielle. La mission de AMG, c’était d’offrir des véhicules capables de rivaliser avec les versions S, RS d’Audi et les versions M de BMW. AMG a été fondé en 1967 et son appellation signifie Aufrecht Melcher Grossaspach, soit les initiales de ses 2 fondateurs ainsi que la ville dans laquelle elle a été fondée. AMG s’est rapidement intéressé à Mercedes-Benz en modifiant certains modèles dès le début des années 70 pour des courses de gros calibres.

Mercedes-AMG à la conquête du monde

L’objectif est simple pour Mercedes-Benz. Le constructeur allemand veut simplement faire de sa division sportive AMG, la meilleure qui soit et ça, c’est quelque chose qui passent par l’écoute de sa clientèle et des changements radicaux. Ainsi, avec sa gamme AMG qui prône désormais le rouage intégral, le constructeur est assuré de figurer parmi les marques dominantes dans son segment pour encore longtemps.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier