OB Prestige Auto reçoit enfin sa Bugatti Chiron

21 November 2018 par Jean-Sébastien Poudrier

La dernière fois que je me suis rendu chez OB Prestige Auto, j’ai cru voir plus d’une cinquantaine de voitures toutes plus rares les unes que les autres. Lors de ma visite aujourd’hui, je n’ai vu qu’une seule voiture dans la salle d’exposition du concessionnaire de Gatineau et c’était une Bugatti Chiron. Toutefois, ce n’était pas n’importe quelle Bugatti Chiron puisque c’était celle d’Olivier Benloulou. En fait, comme pourrait vous le dire le propriétaire d’OB Prestige Auto, chaque Bugatti est si spéciale et unique que les acheteurs vont jusqu’à leur donner un nom. Et au cas où vous ne le sauriez pas déjà, la Bugatti Chiron d’Olivier s’appelle Angel et on comprend vite pourquoi.

La collection de voitures d’Olivier Benloulou n’a rien d’ordinaire avec des voitures comme une Koenigsegg Agera RS, une Pagani Huayra et j’en passe. Néanmoins, ce qui rend cette dernière encore plus spéciale, c’est que le propriétaire d’OB Prestige Auto n’a pas peur de faire preuve d’audace et de créativité lorsqu’il est question de voiture exotique. Contrairement à la majorité des acheteurs qui optent pour des configurations plus classiques, Olivier, lui, mise sur des finis plus éclectiques et radicaux et je dois dire que ça fonctionne étonnamment bien. Ainsi, plutôt que d’avoir sélectionné une peinture 2 tons pour Angel, Olivier a opté pour une carrosserie et un intérieur tout blanc immaculé, ce qui est plutôt inusité, mais très agréable à l’œil. J’ai entendu Olivier dire qu’on a l’impression d’entrer dans un laboratoire et je crois qu’il n’y a aucune phrase qui décrit mieux l’habitacle de cette voiture puisque tout est si blanc et si épuré.

Plus qu’une œuvre d’art

Il faut savoir que cette Bugatti Chiron vaut près de 5 millions de dollars et que si quelque chose brise sur cette dernière, la plupart du temps, c’est irremplaçable, car l’assemblage de la voiture comporte d’immenses panneaux en fibre de carbone. Ainsi, la majorité des acheteurs de Bugatti Chiron vont se contenter de placer leur voiture dans un endroit sécuritaire pour ne jamais la conduire. Or, ce n’est pas tout à fait le cas pour Olivier Benloulou qui a bien l’intention de mettre à l’essai Angel. Ayant déjà vu sa Koenigsegg ainsi que plusieurs autres de ses bolides sur la piste et sur la route, je n’ai aucun mal à le croire. Sans compter que l’équipe d’OB Prestige Auto sera présente à Montréal durant le grand week-end de la Formule 1 2019 comme chaque année et la splendide Bugatti Chiron d’Olivier y sera certainement exposée.

Quelques statistiques

Si vous ne connaissez rien de cette voiture, voici quelques données qui vous feront comprendre tout ce que ça implique de posséder une Bugatti Chiron. D’abord, parlons de la voiture elle-même puisqu’elle est propulsée par un gargantuesque moteur W16 de 8.0 litres qui affiche une puissance de 1500 chevaux et 1180 livres-pied de couple, ce qui en fait la voiture de production la plus puissante du monde et ça ne s’arrête pas là. Le bolide du constructeur français est capable de boucler le 0-100 en moins de 2.4 secondes en plus d’atteindre une vitesse de pointe de 420 km/h. La Bugatti Chiron est également capable de faire le 0-400-0 km/h en seulement 42 secondes, et ce, sur une distance de 3112 mètres. La production de la Bugatti Chiron a débuté en 2016 et elle sera limitée à 500 exemplaires. Olivier a reçu l’exemplaire 152.

 Côté dépense, la consommation moyenne de la Chiron est de 35.2L/100km en ville et 15.2L/100km sur autoroute. Chaque pneu sur la voiture coûte plus de 10 000$ pièces et il faut changer les jantes à chaque 3 remplacements de pneus, ce qui coûte plusieurs dizaines de milliers de dollars supplémentaires. Un seul changement d’huile coûte plus de 21 000$. Heureusement, Bugatti vous offre 4 ans d’entretiens sans frais avec la voiture. Néanmoins, tout ça n’est que superficiel pour l’acheteur typique de la Bugatti Chiron puisque c’est une voiture si rare et exceptionnelle, qu’on ne regarde généralement pas à la dépense. En fait, si vous êtes patient, vous n’aurez probablement jamais dépensé d’argent pour posséder une Bugatti Chiron puisque la voiture devrait significativement monter en valeur avec les années comme l’a lui-même spécifié Olivier Benloulou dans une entrevue à la radio plus tôt cette semaine. Ce qui explique ce fait, c’est que le moteur de la Chiron n’aura plus le droit d’être produit à partir de 2025 puisque c’est une cylindrée tout simplement trop extrême. Cette dernière va ainsi perdre son homologation pour la route et Bugatti devra passer à autre chose, ce qui veut dire que les plus grands adeptes de la marque et les collectionneurs risque de s’arracher les Bugatti à moteur W16 et il y a fort à a parier que ces dernières vont s’envoler pour des sommes colossales.

Si vous avez bien lu, vous avez surement remarqué que je parle de plusieurs voitures Bugatti et c’est bien parce qu’il n’y a pas que la Chiron qui est propulsée par un moteur W16. C’est aussi le cas de la Bugatti Veyron, en l’occurrence une autre voiture qu’on retrouve dans le garage de M. Olivier Benloulou. Comme je le répète à chaque fois que j’écris un article sur le sujet, OB Prestige Auto est un incontournable dans la région de Gatineau. Que vous soyez un adepte de voiture ou non, vous y trouverez de quoi vous captiver, car la majorité des automobiles qui s’y trouvent surpassent largement le concept de moyen de transport. Ce sont des œuvres d’art, des pièces d’histoire et des gadgets à la fine pointe de la technologie.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier