Range Rover Evoque 2020

2 December 2018 par Jean-Sébastien Poudrier

Arrivé sur le marché en 2011, le Range Rover Evoque a changé à jamais l’image qu’on accordait à la marque à l’époque. Plus fiable, plus abordable et surtout plus petit, le VUS du constructeur britannique a vite séduit sa clientèle pour ensuite devenir l’un des véhicules les plus populaires de sa catégorie. Aujourd’hui, la compétition se fait de plus en plus féroce dans le segment, mais Range Rover a plus d’un tour dans son sac pour que l’Evoque reste parmi les modèles les plus populaires de sa catégorie.

Le Range Rover Evoque n’a pratiquement pas changé depuis son introduction sur le marché et ce n’est pas un problème en soit, puisque son design était encore aux goûts du jour. Néanmoins, un peu de nouveauté, ça fait toujours du bien et c’est pour cette raison que le Range Rover Evoque a eu droit à une importante mise à jour pour 2020.

Comme vous pouvez le voir, le VUS du constructeur britannique conserve la même forme pour 2020, mais sa carrosserie s’est raffinée avec la modification de certains éléments. l’Evoque a notamment droit à de jolis phares modernes et il en va de même pour les feux arrière. À première vu, on pourrait croire que le constructeur britannique n’a fait aucun effort, mais ce n’est pas tout à fait le cas. En fait, c’est à l’intérieur que le Range Rover Evoque a subi les changements les plus radicaux.

Je dois toutefois faire une petite parenthèse, car il y a un détail que j’aime beaucoup sur le design du nouvel Evoque et je n’ai que trop bien compris pourquoi. En fait, il faut regarder du côté du parechoc avant. Le design de ce dernier vous a familier n’est-ce pas? Eh bien, il l’était pour moi aussi et je n’ai pas cherché bien longtemps. Si vous ne l’avez pas encore, devinez, je vous dis simplement d’aller jeter un coup chez le Porsche Macan qui propose étrangement un design très similaire. En revanche, on ne peut pas dire que c’est entièrement la faute du Range Rover Evoque puisque ce dernier tire son inspiration du tout nouveau Land Rover Velar.

Déjà, rien que le fait qu’on nous propose une nouvelle planche de bord plus moderne et futuriste est une bonne chose, mais le constructeur a fait bien mieux que ça. l’Evoque propose un nouvel écran tactile plus conviviale et la console centrale est beaucoup plus moderne qu’avant. Cette dernière est pratiquement numérique d’un bout à l’autre, ce qui est très joli. Il ya  moins de boutons sur le volant, ce qu’on ne peut qu’apprécier. Ainsi, on peut voir que la qualité générale de l’habitacle a été améliorée. En fait, Range Rover a joué dans les petits détails et ça paie au bout du compte.

Du plomb sous le capot

Là où le Range Rover Evoque 2020 est véritablement intéressant, c’est sur le plan mécanique. Dans un premier temps, le VUS du constructeur britannique est propulsé par un moteur turbobocompressé de 4 cylindres de 2.0 litres, lequel affiche une puissance de 246 chevaux et 251 livres-pied de couple. Toutefois, Range Rover propose un groupe motopropulseur optionnel qui permet d’ajouter un moteur électrique de 48 volts, ce qui porte la puissance de cette combinaison à 296 chevaux et 295 livres-pied de couple. Tout comme c’était le cas pour le modèle de l’an dernier, toutes les motorisations seront couplées à une boîte automatique à 9 rapports et un rouage intégral de série.

D’autres motorisations seront également disponibles au menu. On parle notamment d’un moteur diésel qui sera lui aussi associé à une motorisation électrique. En revanche, cette version  ne sera pas offerte au Canada puisque les véhicules diésel sont de moins en moins populaires ici. Toutefois, une version qui atteindra bel et bien le Canada, c’est la version hybride enfichable le qui devrait faire son entrée sur le marché en 2020. On ne sait pas encore combien de kilomètres le Range Rover Evoque sera capable de parcourir en mode 100% électrique, mais cette nouvelle version risque de faire le bonheur de bien des acheteurs puisque la vocation première de l’Evoque, c’est de se déplacer aisément en ville.

Bon pour 10 ans?

Cette nouvelle refonte esthétique est une première pour le Range Rover Evoque, mais il faut comprendre que ce dernier traine le même design depuis 10 ans pratiquement. Ainsi, je ne sais pas si cette mise à jour sera suffisante à long terme pour que le VUS du constructeur britannique conserve sa popularité. Quoi qu’il en soit, l’objectif n’est pas de savoir si le Range Rover Evoque sera bon dans 5 ou 10 ans, mais bien maintenant et à cet effet, il est excellent. Sa mise à jour apporte une touche de fraicheur dans sa gamme et il y a fort à parier que les chiffres de ventes s’en verront positivement affectés.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier