Subaru Crosstrek 2018

18 June 2017 par Jean-Sébastien Poudrier

Beau, bon, pas cher

Subaru vient tout juste d’annoncer que son nouveau Crosstrek 2018 arrivera en concession dès le mois de juillet 2017. Et comme vous le savez probablement déjà, le VUS du constructeur japonais profite d’une toute nouvelle plateforme qui a permis d’élargir son empattement, ce qui rend ainsi son habitacle plus spacieux. Ce n’est pas tout, puisque le Subaru Crosstrek 2018 propose également une ouverture de hayon plus grande ainsi qu’un système qui permet de limiter la vitesse de descente, une technologie qui sera très appréciée des adeptes dus hors route.   

Le Subaru Crosstrek 2018 est désormais équipé du système EyeSight qui propose un ensemble de technologie d’aide à la conduite comme le régulateur de vitesse adaptatif ainsi que le système de suivi de voie. Se système comporte également un contrôle de freinage précollision. Et même si le Crosstrek 2018 bénéficie de la traction intégrale de série, le constructeur japonais propose en prime un système X-Mode qui contrôle la puissance envoyée aux roues sur les terrains les plus glissants de manière efficace.

Le Subaru Crosstrek 2018 propose une échelle de prix qui varie entre 23 695$ et 33 195$.

crosstrek_2_fr

Un entraînement fructueux

Dévoilé au Salon international de Genève le Subaru Crosstrek 2018 fait peau neuve pour une première fois depuis son introduction sur le marché en 2013. On lui reconnait certes la même silhouette, mais lorsqu’on y regarde de plus près, on constate les nombreux changements apportés au Subaru Crosstrek 2018. Il faut dire que c’est la première fois que le VUS du constructeur japonais a droit à une cure de rajeunissement, ce qui veut dire que les moindres changements nous paraissent majeurs.

La nouvelle carrosserie du Subaru Crosstrek 2018 affiche un design plus sportif et dynamique. L’idée, c’est que tous les panneaux ne semblent faire qu’un seule et même tout de manière fluide, mais le constructeur japonais tenait tout de même à conserver certains éléments aux formes très géométriques comme la calandre. Le Subaru Crosstrek2018 affiche également un style plus musclé, grâce à des ailes avant et arrières légèrement plus bombés. L’éclairage que propose le nouveau Crosstrek est également plus haut de gamme.

À l’intérieur, c’est à peu près la même chose qu’à l’extérieur. Le nouvel habitacle du Subaru Crosstrek 2018 est plus moderne et comporte un véritable arsenal de technologies sur le plan visuel comme un écran tactile de 8.0 pouces  et des surpiqures orange par endroit. Selon Subaru, le nouveau volant du Crosstrek 2018 offre une meilleure maniabilité et il donne l’impression que la conduite est encore plus rapide. J’ai hâte de mettre les mains sur ce nouveau volant pour voir si c’est aussi impressionnant que le prétend le constructeur.

À quand la version STI?

Le Subaru Crosstrek 2018 n’est pas le genre de véhicule auquel on s’attend qu’il nous offre des performances à coupler le souffle et c’est pourquoi le constructeur japonais a misé une mécanique qui lui est connue et réputée dans la catégorie. Environ 80% des composants du moteur Boxer de 4 cylindres de 2.0 ont été révisé, ce qui veut dire que sa puissance a été portée à 156 chevaux et 144 livres-pied de couple. Dans sa version de base, le Crosstrek sera mû par une transmission manuelle à 5 rapports et proposera une boîte CVT en option et comme vous le savez sans doute déjà, le Subaru Crosstrek 2018 propose la traction intégrale de série. J’aimerais vous dire qu’il va y avoir une boîte manuelle, mais le constructeur japonais semble avoir aboli cette idée. C’est d’ailleurs la tendance actuelle, car les boîtes manuelles sont littéralement en train de disparaître du marché. En revanche, la boîte CVT offrira un mode (semi-manuel) qui simulera une boîte à 7 rapports.

_f8a4940

Subaru Global Platform

L’un des points tournants de cette nouvelle plate-forme, c’est la rigidité dont elle fait preuve. Le constructeur japonais, la Subaru Global Platform améliorent la sécurité en cas d’accident, l’agilité (donc les performances) et le confort de conduite, ce que j’ai bien hâte d’essayer. Sans compter que la tenue de route devrait s’en trouver améliorée elle aussi, car un châssis plus rigide à moins tendance à vouloir t’ordre dans les courbes, ce qui va permettre aux roues de rester clouées au sol.

Selon Subaru, cette nouvelle plate-forme est de 70% à 100% plus rigide. On parle également d’une amélioration de la suspension et d’un abaissement du centre de gravité. Ces changements ne vous disent probablement rien, mais je vous assure qu’ils feront une grande différence sur le plan pratique.  Subaru fait également mention du fait que la résistance à la torsion a elle aussi été améliorée de 70% grâce à de plus gros joints entre les différentes portions du cadre. Finalement, le ratio du volant a été amélioré en passant de 14:1 à 13:1, ce qui veut dire que le véhicule sera encore plus agile puisqu’il faudra moins d’effort pour tourner.

Beaucoup de potentiel

L’un des aspects les plus positifs du Crosstrek, 2018, c’est qu’il propose toujours une boîte manuelle contrairement à ce que nous laissaient croire les rumeurs sur le sujet. C’est d’ailleurs l’un des seuls véhicules dans sa catégorie qui en propose une. Pour le reste, Subaru à bien fait de conserver la même ligne générale avec quelques améliorations seulement pour son petit VUS qui est promis à un grand succès encore cette année, c’est moi qui vous le dit.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier

Beau, bon, pas cher

Beau, bon, pas cher