Top 5 des voitures qui ne reviennent pas en 2019

19 August 2018 par Jean-Sébastien Poudrier

Avec tous ses nouveaux modèles qui arrivent sur le marché chaque année, certains véhicules moins populaires et même désuets dans certains cas doivent prendre une retraite forcée. Néanmoins, il arrive parfois que les constructeurs automobiles prennent de drôle de décisions en mettant à la retraite des voitures très appréciées du public. Certes, il y a probablement de nombreuses raisons derrière chaque mise à la retraite, mais il y a des voitures qui mériteraient un dernier hommage comme c’est le cas pour les modèles que nous vous présentons aujourd’hui dans ce top 5.

Ford Focus

La première voiture de cette liste est la Ford Focus et c’est contre toute attente que nous ayons récemment appris qu’elle ne reviendrait pas au Canada en 2019. En fait, au début, la production devait seulement être interrompue pour 12 mois, mais le constructeur a annoncé plus tôt cette année que toutes les voitures de Ford seraient éliminées de la gamme au Canada dans les années à venir. Et c’est ainsi que nous voyons nos voisins de l’Europe déjà profiter de la nouvelle génération de Ford Focus qui semble absolument fantastique.

Si la dernière génération de Ford Focus n’a pas été réputée pour sa grande fiabilité, ça n’a pas empêché cette dernière de se faire apprécier au Canada. En fait, ce qui a permis à la Ford Focus de se distinguer des autres, c’est d’abord et avant tout la grande diversité de sa gamme, car sa gamme comprenait les versions électriques, S, SE, SEL, Titanium, ST et RS. Ainsi, ce n’est pas seulement à la Focus en général qu’on dit au revoir, mais à toute une gamme de voitures plus intéressante les unes que les autres.

Mitsubishi Lancer

Le départ de la Mitsubishi Lancer était imminent, mais la berline du constructeur japonais a tout de même fait un sacré bout de chemin puisque sa dernière refonte esthétique majeure remonte à 2007, ce qui représente une éternité dans le domaine de l’automobile. Néanmoins, cette 8e génération de Lancer aura été de loin la plus populaire et on peut dire qu’elle a connu de belles années. Néanmoins, après le retrait du modèle Evolution et du modèle Rallyart, nous avons compris que les jours de cette superbe berline étaient comptés.

Il faut dire qu’une arrivée massive de nouveaux VUS a littéralement tué l’industrie de la voiture et la Lancer n’est pas la seule berline à avoir subi les conséquences de cette hausse de popularité des VUS comme vous pouvez le voir dans cette liste. Quoi qu’il en soit, avec l’une des meilleures garanties sur le marché et une mécanique d’une fiabilité incroyable, ne soyez pas surpris si vous voyez encore des Mitsubishi Lancer sur la route dans 20 ans.

Dodge Challenger Demon

Là, on s’attaque à un gros morceau, la Dodge Challenger SRT Demon, une voiture si rapide qu’elle a été bani par la NHRA avant même son arrivée sur le marché. D’ailleurs, il aura fallu près de 6 mois avant que le constructeur américain nous dévoile entièrement cette bête d’accélération après le dévoilement de la première image teaser. La Dodge Challenger SRT Demon était si attendue que le constructeur était incapable de fournir à la demande. Je serais également prêt à mettre ma main au feu qu’il n’y a plus une seule Dodge Challener SRT Demon neuve disponible. Chose certaine, c’est que la seule année de production de cette voiture marque une importante page dans l’histoire de la marque et c’est une voiture dont on risque d’entendre parler encore pour longtemps.

Cadillac Ats

Alors là, c’est une voiture qui ne méritait pas du tout son sort. La Cadillac ATS se vendait mieux que la majorité des autres modèles de la marque et elle offrait une compétition sérieuse aux berlines de luxe allemandes, surtout avec sa version ATS-V dont les performances étaient aussi raffinées que brutale. Cette dernière était animée par un moteur biturbo V6 de 3.6 litres d’une puissance de 464 chevaux et 445 livres-pied de couple. Certes, ce n’est pas aussi impressionnant que la Demon, mais la Cadillac ATS dans son ensemble était une voiture sans faille. Sa version d’entrée de gamme avait tout ce qu’il fallait pour plaire. C’était une Cadillac moderne à l’image de la jeunesse d’aujourd’hui. Je ne crois pas que Cadillac avait véritablement l’intention de la laisser partir, mais c’est plutôt la nécessité de se débarrasser d’une plateforme qui a obligé la division du constructeur américain à tirer un trait sur ce modèle.

Nissan Juke

Certains ne comprennent tout simplement pas et d’autres crient de joie. Chose certaine, le Nissan Juke est un véhicule qui a toujours semé la controverse sur le plan esthétique et il n’y avait personne de véritablement neutre à son égard. Soit on l’aimait, soit on le détestait. Néanmoins, personne ne peut nier que c’est un véhicule qui avait de la personnalité et qui ne manquait pas de faire tourner les têtes. Certes, sa dernière année de production nous a clairement montré que c’était la fin puisque le Juke n’offrait plu rien de véritablement intéressant. Néanmoins, il fut une époque ou le VUS du constructeur japonais avait la cote et il proposait même une version sportive alléchante (NISMO RS). Je me souviendrai toujours de cette fois où Nissan a fait du Juke un rat de laboratoire en lui greffant le moteur de la Nissan GT-R. Le résultat était si convaincant qu’il aurait pu compromettre le succès de la sportive du constructeur japonais.

À tous ces modèles qui ont fortement été appréciés, on vous souhaite bonne retraite!

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier