Zotye T600 2020

3 February 2019 par Jean-Sébastien Poudrier

Un constructeur chinois en Amérique du Nord

Bien que le marché ait considérablement évolué dans les dernières années, l’Amérique du Nord n’en reste pas moins le berceau de l’automobile moderne et c’est encore l’un des marchés les plus lucratifs à travers le monde puisqu’on y vend de gros véhicules. Bref, nombreux sont les constructeurs automobiles originaires d’autres pays qui veulent s’y établir comme c’est le cas de Zotye qui sera le premier constructeur chinois à mettre les pieds en Amérique du Nord.

L’entreprise a déjà commencé à sonder le terrain pour développer un réseau de concessionnaires des plus efficaces. D’ailleurs, il semblait que Zotye ait déjà visé plus de 80 marchés pour son lancement aux États-Unis. On ne parle pas encore du Canada, mais il faudrait sérieusement considérer cette éventualité.

On peut désormais dire que la guerre à la conquête de l’Amérique du Nord est officiellement ouverte pour les constructeurs automobiles chinois puisque Zotye n’est pas le premier qui veut s’y établir. En effet, GAC avait déjà effectué les démarches pour offrir ses véhicules il y a à peine un an, mais ce dernier n’a toujours rien de concret à nous offrir. Toutefois, chez Zotye, on a bel et bien l’intention de proposer quelque chose d’ici la fin de 2020, ce qui laisse à peine 2 ans au constructeur japonais pour régler tous les détails et ouvrir son premier point de vente. Sans compter qu’avec Trump aux commandes, il sera difficile de vendre des véhicules aux États-Unis sans les produites sur place, ce qui veut dire que l’entreprise va probablement se voir forcer de construire une nouvelle usine en Amérique du Nord, ce qui coûte généralement très cher.

T600

Zotye propose déjà une gamme des plus complètes ailleurs dans le monde, mais le premier modèle auquel pourrait avoir droit l’Amérique du Nord, c’est le T600, un VUS intermédiaire assez joli et bien équipé. Bref, le constructeur chinois a clairement compris son marché cible puisque ce sont les VUS qui ont la cote en ce moment et que d’offrir quelque chose dans ce segment est un excellent point de départ, surtout lorsqu’on cher à conquérir le cœur de ses futurs acheteurs.

En tout, ce sont 9 modèles différents que propose le constructeur chinois dans sa gamme et comme c’est le cas pour la majorité des constructeurs du même pays, on y retrouve certaines copies de véhicules de grande marque comme la Smart For Two, ce qui semble être un VUS Range Rover, une grande berline qui ressemble étrangement à la Honda Accord et j’en passe. Néanmoins, le VUS T600 ne ressemble à rien d’autre et c’est une bonne chose puisque les lois sur la copie sont particulièrement sévères en Amérique du Nord. Enfin, il ne faut pas regarder l’actuel T600 qui n’est qu’une mauvaise copie de l’Audi Q5 ou du Volkswagen Tiguan, mais plutôt le nouveau modèle qui a son style bien à lui et qui plaira certainement aux acheteurs nord-américains.

Une compétition saine

Je crois que l’arrivée de nouvelle marque en Amérique du Nord n’est pas une mauvaise chose puisque le prix des véhicules a considérablement grimpé dans les dernières années et d’ailleurs ce sont un peu les constructeurs actuels qui font leurs lois. Prenez rien que l’exemple de Tesla qui a forcé les autres constructeurs a développer de meilleures technologies électriques pour leur véhicule et qui a créé un certain standard dans la catégorie. Ainsi, peut-être que l’arrivée d’un nouveau constructeur qui proposera des véhicules à prix ridiculement bas forcera les constructeurs déjà établis en Amérique du Nord a réduire leur prix, mais surtout à produire des véhicules plus ingénieux, car les constructeurs chinois sont largement en avance sur les constructeurs japonais, européens et nord-américains en matière de technologies.

Zotye et la conquête du monde

L’entreprise chinoise ne peut pas se vanter d’être sur le marché depuis un centaine d’années contrairement aux constructeurs déjà établis en Amérique du Nord, mais Zotye existe tout de même depuis 2003, ce qui veut dire qu’elle a suffisamment d’expérience pour s’accommoder à notre marché.

Ce que j’aime particulièrement de l’entreprise, c’est qu’elle ne mise pas uniquement sur des motorisations classiques à essence ou au diésel. Zotye croit beaucoup en l’utilisation d’énergie alternative comme l’électricité et l’hydrogène. Quoi qu’il en soit, le constructeur chinois semble être très motivé et ça ne peut qu’être une bonne chose.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier